Confinement jour 16 : Rions un coup

Comme vous l’avez peut-être oublié parce que les jours de confinement se suivent et se ressemblent (peut-être qu’en fait on est tous mort mais on le sait pas et on va passer l’Eternité dans ces Limbes desquelles l’extérieur est banni, #jevoisdesgensquisontmorts), aujourd’hui c’est le 1er avril et c’est le moment de faire des blagues !

En temps normal vous auriez déjà accroché des poissons, vivants ou morts, dans le dos de tout votre entourage, remplacé le sucre par du sel, mis de l’huile de moteur à la place du café et dégagé quelques vis stratégiques pour que tous vos collègues se pètent le coccyx en voulant s’asseoir à leur bureau.

(et vous seriez mort avant midi, foutue société qui a perdu tout sens de l’humour)

Mais nous sommes en pleine période de confinement, au mieux vous avez une famille qui est déjà à deux doigts de la crise de nerfs à cause du soleil qui cale ses apparitions sur notre incapacité à sortir (« Le mois d’août ? Naaaaaaan, je pense que je vais tenter la route 66 aux Staïtes plutôt. Si ça se trouve ils seront tous morts, ce sera moins chiant pour la circulation »), au pire un ficus et/ou un chat (mais on se rappelle que la dernière fois qu’on a voulu rigoler avec un animal, c’est l’animal qui a gagné). Et comme personne n’est assez con pour saler son propre café, les opportunités de rigoler un coup en sont quand même nettement amoindries.

Heureusement pour vous que je suis là à veiller, tel un Superman avec un vagin et la culotte à l’intérieur de son pantalon ! Voici pour vous ma petite sélection d’activités rigolotes à faire aujourd’hui pour se détendre les zygomatiques :

 

 

Embaucher Sibeth Ndiaye

On commence fort avec la plus grande troll ayant jamais exercé dans un gouvernement (je ne vois pas d’autres possibilités, à part la crétinerie absolue mais si on était gouverné par des incompétents ça se saurait) : Sibeth « des ours blancs se suicident dès que j’ouvre la bouche » Ndiaye.

La dame est la porte-parole du gouvernement, boulot pour lequel elle est aussi qualifiée que Michel Fourniret pour du babysitting.

Si vous n’êtes pas familiers avec le travail de celle qui n’aurait jamais dû devenir autre chose qu’actrice de télé-réalité (je la vois bien débattre lune et satellite), voici quelques perles qui devraient égayer votre journée :

 

Sibeth 1

Les profs, ces salauds de feignants qui arrêtent de travailler dès que les portes de l’école se ferment comme chacun le sait 

 

Sibeth 2

Et on voit ce que ça a donné votre dernier kebab de pangolin, salaud de pauvres

 

Sibeth 3

Demain je vivrai mon confinement dans mon jardin avec vue sur la mer donc je serai de tout coeur avec les Franciliens qui galèreront dans leur chambre de bonne sous les toits

 

Sibeth 4

Sibeth cherche à protéger l’unité nationale en cette période troublée où certains agents étrangers traîtres à la Patrie sont prêts à semer la discorde en osant déclarer qu’il y a eu du retard dans les mesures de confinement. Quelle patriote !

 

Sibeth 5

C’est pour ça qu’on comptabilise pas les décès dans les EHPAD : ils meurent pas du coronavirus les vieux mais de regarder Derrick toute la journée au lieu de travailler sereinement à l’usine

 

Comme vous le voyez Sibeth a un sacrée niveau et sa présence lors d’une soirée vous garantira des éclats de rire à n’en plus finir !

 

 

Devenir Gad Elmaleh

Gad Elmaleh ne fait plus rire que lui-même depuis quelques temps alors si vous êtes seuls chez vous, c’est parfait !

Bien sûr vous êtes en train de vous demander comment devenir Gad Elmaleh… faut-il mettre obligatoirement une princesse en cloque par-exemple ?

Eh bien non. Déjà parce que des princesses on en trouve de moins en moins, inutile de vous compliquer inutilement la tâche (en plus il y a peu de chance qu’une jeune fille fertile de sang royal ait justement choisi votre frigo pour son confinement). Ensuite parce que ces gens pratiquaient l’inceste à haute dose pour garantir la « pureté » de leur sang (heureusement qu’on a découvert la génétique depuis). Même si c’est une activité qui a perdu du terrain depuis quelques années, vous ne pouvez pas garantir à 100% que des gênes défaillants et un peu taquins ne vont pas pointer le bout de leur nez chez votre progéniture.

On ne sait déjà pas ce qu’on fera de Sibeth et ses collègues à la fin du quinquennat, alors évitons s’il vous plaît de rajouter des débiles à la population française…

Non, le plus simple pour devenir Gad Elmaleh c’est de pomper les humoristes américains.

Alors vous me direz que vous parlez l’anglais comme une vache espagnole (ce qui est ridicule, les vaches espagnoles ne parlent pas l’anglais puisqu’elles sont en train de s’étouffer à cause de Covid »plus on est de fous plus on jouit »19) mais c’est un détail ! L’anglais est une langue facile qui s’apprendra les doigts dans le nez en deux semaines de confinement (si même Trump et Boris Johnson arrivent à la parler de manière intelligible, c’est bien que c’est à la portée de n’importe qui), ce qui vous laissera encore deux semaines pour mater tous les spectacles d’humoristes américains que vous pourrez trouver sur Netflix et ailleurs afin de traduire leurs blagues, vous les dire à vous-même, rigoler un bon coup et peut-être même finir avec votre propre pub LCL !

(oui, je fais partie de la team #45 jours, la fin du confinement d’ici deux semaines j’y crois autant que les entreprises du CAC40 qui ne verseront pas de dividendes cette année pour participer à « l’effort collectif »)

Il est pas beau ce 1er avril ?

 

 

Faire des blagues quand même

Les puristes n’en démordent pas : le 1er avril c’est une journée à faire des blagues et à coller des poissons d’avril dans le dos des gens, un point c’est tout. Mais comment rigoler aux dépens d’autrui alors que nous sommes sensés rester à 1m les uns des autres ?

Eh bien chers amis, il va falloir ruser et tenir compte de la situation actuelle ! Voici quelques exemples :

–> faire ses courses et tousser bien fort. Vous serez ainsi la cause de trois crises cardiaques et cinq attaques de panique, au moins aussi drôle que les coccyx pétés de vos collègues !

–> Applaudir le personnel soignant pour ensuite exiger d’eux qu’ils déménagent à cause du danger qu’ils représentent. « J’admire ce que vous faîtes pour la France ! Hahaha, poisson d’avril !!! Dégage de mon immeuble sale fonctionnaire contagieuse ».

–> Proposer des mesures de gauche. Celle-là s’adresse à nombre restreint de personnes puisqu’elle ne peut être faite que par des personnalités politiques ayant défendu une économie ultra-libérale depuis des années… aujourd’hui c’est le moment pour ces personnes de reconnaître que « Poisson d’avril !!! En vrai on voulait juste voir jusqu’où ça irait cette histoire d’ultra-libéralisme mondialisé, maintenant qu’on a vu on arrête de déconner c’est bon. Nan aujourd’hui on veut un capitalisme à visage humain et que les grandes entreprises qui verseront des dividendes ne toucheront pas d’aides de l’Etat. Et plus vite que ça ! »

–> Se mettre au sport (même si d’autres ont déjà pris de l’avance sur cette blague). Vous aussi mettez une paire de tongs, un jogging trop petit et un t-shirt « I ❤ NY » trois fois trop grand pour faire trois misérables tours du pâté de maison en crachant vos poumons avant de vous faire contrôler par les flics et de gueuler « Poisson d’avril !!! En vrai j’ai plus fais de sport depuis ma dernière partie de balle au prisonnier en CM2, je fais juste genre pour sortir parce que c’est ma prérogative sacrée en tant que Français de chier sur les recommandations des médecins ! »

–> Lancer un débat sur la chloroquine. Bien sûr cette blague ne marche qu’avec vos amis qui n’ont aucune connaissance en médecine ou en pharmacologie (sinon c’est vachement moins marrant). Sujet aussi fédérateur et apaisant que le voile ou Roman Polanski, la chloroquine vous permettra d’assister, confortablement installé dans votre canapé avec un bon paquet de popcorn, à ce qui se rapproche le plus d’un combat à mort entre gladiateurs. Entre insultes, orthographe approximative et théories du complot, préparez-vous à de vrais moments de rigolade (tant que vous restez hors du débat hein, c’est ça le but). Et quand vous sentez que la guerre civile n’est plus très loin, calmez le jeu en lançant « Poisson d’avril !!! En vrai chacun sait que la pandémie n’existe pas et n’est qu’un complot des Illuminatis pour prendre le contrôle du monde pendant qu’on regarde tous des rediffusions de Malcolm, arrêtez de faire vos moutons !!!! » et reprenez du popcorn.

–> Faire croire que vous aussi vous avez trouvé un médicament miracle. Il n’y a pas de raison qu’on ne parle QUE de la chloroquine après tout, pourquoi vous aussi vous ne pourriez pas trouver LE remède qui sauvera la Terre entière de la toux et des courbatures ? Ressortez votre blouse blanche des cours de physique, portez des lunettes (elles n’ont même pas besoin de vraies verres) et sortez une étude Powerpoint avec plein de lignes de différentes couleurs qui expliquent que pour guérir du coronavirus il suffit juste de s’enfoncer des M&M’s dans le cul avant d’imiter une poule et de chanter la Macarena à l’envers un soir de pleine lune. Vous avez testé sur votre chat qui n’était même pas malade mais qui a guérit quand même, ça prouve bien ce que ça prouve. Pour être crédible, n’hésitez pas à rajouter de franches accusations contre Big Pharma qui veut cacher le secret de ce remède fabuleux pour gagner des milliards en continuant de vendre des Doliprane.

(pour pousser la blague encore plus loin, faîtes une nouvelle vidéo demain « Poisson d’avril !!! En vrai c’est des têtes brûlées qu’il faut se mettre dans le fion, je vous ai bien eu hahahaha »)

–> Balancer des fausses rumeurs. Si vous aussi vous avez un cousin qui a un voisin qui a une soeur qui a une collègue qui a un frère qui a un coloc qui a un jour croisé Olivier Veran à Starbucks, lancez des rumeurs rigolotes pour vous venger de ceux qui ont dévalisé les supermarchés quand les pauvres innocents comme moi n’avaient même plus d’huile de palme à se mettre sous la dent. Au hasard je propose « Le Covid survit jusqu’à deux mois sur les rouleaux de PQ/les pâtes » ou « Le Covid ne disparaît jamais des vêtements, même après un passage en machine, sortez à poil » ou « Le sang des règles, nouvelle arme ultime contre le Covid » ou « Les rayons du soleil amplifient la contamination, enfermez-vous dans votre cave ».

 

 

Je pense que ces quelques suggestions vous permettront de rigoler un bon coup et d’oublier que, si ça se passe comme je le pense, on en a encore pour un bon mois.

Courage à vous, l’année prochaine vous pourrez sûrement revenir à vos coccyx brisés !

Un commentaire sur “Confinement jour 16 : Rions un coup

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s